Uriner dans la piscine est néfaste pour la santé

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles 8 743 votes
Loading...

Uriner dans la piscine n’est pas vraiment hygiénique, c’est sur mais en fait c’est surtout très mauvais pour la santé.
Des chercheurs de l’université Purdue, aux États-Unis, ont conduit une étude très sérieuse en analysant l’eau de piscines chinoises.
Ces chercheurs ont constaté que les produits chimiques issus de l’urine, lorsqu’ils sont mélangés au chlore, se transforment en une substance nocive, le chlorure de cyanogène.
Cette substance atteint surtout les poumons, le cœur et le système nerveux central.
D’autre part, l’urée de l’urine, se transforme aussi au contact du chlore en un composant chimique, dangereux lui aussi, la trichloramine.
Ce composé est nocif pour la fonction pulmonaire.
Ceci a été prouvé par des biopsies au niveau des bronches de nageurs professionnels en montrant la présence d’une inflammation au niveau de ces bronches.
Cette atteinte est tout à fait comparable à celle de patients asthmatiques.
Selon une autre étude sur de nombreux nageurs, sauveteurs et tout personnel des piscines ont du fait de ces réactions chimiques des maladies chroniques.
Cette étude fait froid dans le dos car maintenant on ne pourra plus aller à la piscine l’esprit tranquille !
À moins que les personnes arrêtent d’uriner dans les piscines, mais ça c’est moins sur !
Docteur DENJEAN qui adore la natation mais pas vraiment les piscines !

20140316-133018.jpg

8 Réponses

  1. Un produit qui colore l’auteur qui urine ? Faire croire à tout le monde qu’il existe un produit dont les effets sont si effrayants que personne ne veut prendre le risque de vérifier par lui-même s’il existe, et se servir de cette menace pour contraindre tout un chacun de s’abstenir volontairement de faire quelque chose de naturel ou d’agréable. Dans le cas présent, c’est pour la bonne cause, et il est bien normal de se soucier de la propreté de l’eau dans laquelle nous nous trempons, mais imaginez ce que des personnes mal intentionnées pourraient faire si elles arrivaient à enfoncer des idées reçues de ce genre dans les cerveaux fragiles.
    C’est formidable Docteur de nous mobiliser sur cette dérive dans notre société qui perd ses principes de vivre ensemble en bonne harmonie.

  2. Malgré le fait que l’urine soit un transporteur de déchets, elle est théoriquement stérile et donc qu’elle ne transporte pas de bactéries. Par contre, lorsque l’urine provient d’un individu malade, lorsqu’il s’agit d’urine pathologique, elle contiendra énormément de bactéries. Il est donc aisé de comprendre que l’urine comporte plus de 240 substances. (Tables scientifiques Ciba Geigy)

  3. On se demande pourquoi ces gens sans savoir vivre peuvent se sentir bien dans notre société où il faut respecter les autres et surtout l’hygiène collective.
    Honte à ces pervers condamnables. Pour toujours.

  4. Ça peut soulager, mais faire pipi dans une piscine s’avère toxique. Selon une étude de l’université Purdue dans l’Indiana (Etats-Unis), l’urine mélangée au chlore se transforme en substances nocives pour les poumons. En effet, dans 24 à 68% des échantillons (prélevés lors d’une analyse effectuée en Chine) les résultats ont révélé que ce « cocktail », se transforme en trichloramine et en chlorure de cyanogène. Deux composants chimiques susceptibles d’attaquer les poumons, le cœur et le système nerveux.

  5. Avec la période estivale qui débute, c’est un sujet qui devrait encore être abordé par nos médias dans les informations. Avec le nombre de piscines publiques et privées en augmentation très sensible depuis l’année dernière, il est bon de répéter inlassablement les dangers de l’urine dans l’eau en communauté. Un simple bon sens.
    Je vais relayer votre article à toutes mes connaissances qui possèdent une piscine. Je pense que cela va faire un bon buzz pour votre blog.
    Continuez à nous intéresser par la diversité de vos sujets. Nous adorons et nous vous en remercions.

  6. Je vais relayer votre article dans nos écoles du département des Alpes Maritimes où la densité de piscines est très forte.
    Il est vrai que les élèves ne sont pas informés des dangers du chlorure de cyanogène, dont ils ignorent même l’existence, mais qui peut provoquer une cyanose.

  7. Et voilà la bonne période pour marteler les effets néfastes de l’urgence de prévention de nombreux jeunes qui pensent que cela peut être un jeu estival.
    Bien entendu on ne peut rien faire quand cela se passe dans la mer mais tous les ans je ressasse mon petit couplet qui relève de l’évidence.
    Mais malheureusement il faut aborder ce sujet avec persévérance alors que dans les piscines publiques, cela relève de l’exploit.
    Paraît il, ils mettent des produits réactifs pour pister les coupables.
    Dans la piscine de mon jardin, même si je passe pour une rabat-joie, je donnes cet exemple de santé additionné des évidents conseils de sécurité.
    Halte à cette pratique disconvenante.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité * for Click to select the duration you give consent until.

Souscription au Blog par Email

Compteur de visites

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles 8 743 votes
Loading...
7 585 127 visites

Articles récents