Existe-t-il un risque de cancers de la peau lors de l’utilisation des rayons Ultra-Violets pour sécher le vernis à ongles ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles 1 269 votes
Loading...

Lampes UV pour les ongles et caner - Dr Denjean Paris

 

Les lampes UV utilisées lors d’une manucure pour sécher et fixer le vernis à ongles semi-permanent ou pour consolider la pose d’ongles en gel auraient des effets potentiellement cancérigènes, révèlent des chercheurs de l’Université de Californie de San Diego dans une étude parue dans la revue Nature le 17 janvier 2023.

Il faut savoir que ces lampes sont utilisées dans les instituts de beauté et peuvent être vendues pour un usage personnel.

Les chercheurs ont fait cette étude après avoir noté un certain nombre de rapports dans des revues médicales disant que les personnes qui se font très fréquemment des manucures au gel avaient signalé des cas de cancers de la peau au niveau des doigts.

Pour évaluer l’effet toxique de l’irradiation par une lampe UV, les chercheurs ont exposé plusieurs types de cellules pour une durée variant entre 1 et 20 minutes (dans la plupart des manucures, les ongles sont irradiés jusqu’à 10 minutes au total avec une lampe UV).

Lors de ces irradiations, les chercheurs ont démontré que le rayonnement émis par ces lampes UV pour sécher le vernis à ongles avait à la fois endommagé l’ADN et gravé de façon permanente des mutations sur les génomes des cellules du tissu conjonctif et de la couche superficielle de la peau.

L’ADN, qui signifie Acide DésoxyriboNucléique, est la molécule qui contient le code génétique d’un individu. Cette information génétique est présente dans chacune des cellules du corps humain. Le code génétique correspond à une succession de 4 nucléotides ACGT : l’adénosine, la cytidine, la guanosine et la thymidine. 

On trouve les mêmes mutations dans les cancers de la peau chez la femme comme chez l’homme.

Une seule irradiation de 20 minutes a entraîné la mort cellulaire de 20% à 30%.

Trois expositions consécutives de 20 minutes ont causé entre 65% et 70% de mort cellulaire.

Ces résultats peuvent être inquiétants, mais une étude plus poussée est nécessaire avant d’affirmer que l’utilisation de ces machines entraîne un risque accru de cancers de la peau.

Il faudrait évaluer la fréquence et la durée d’exposition à partir de laquelle les effets cancérigènes sont observés car il faut savoir que la durée moyenne d’exposition pour sécher le vernis est de 10 minutes.

En attendant les futures études, restons extrêmement vigilants.

Docteur Dominique DENJEAN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Souscription au Blog par Email

Loading

Compteur de visites

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles 1 269 votes
Loading...
7 668 845 visites

Articles récents