Actualités

Une technique pour vous endormir en 1 minute ou un petit peu plus….

Beaucoup de personnes éprouvent des difficultés pour s’endormir au coucher, malgré parfois une importante fatigue. L’insomnie est un problème fréquent qui touche 1/3 de la population adulte de façon occasionnelle ou nettement plus fréquente. Le stress, les soucis sont souvent à l’origine de la difficulté à trouver le sommeil. Le Docteur Andrew Weil, chercheur à l’Université de Harvard aux Etats-Unis, a développé un exercice de respiration profond pour faciliter l’endormissement et aider à la libération des tensions nerveuses accumulées dans la journée. Ce chercheur a donc mis au point la technique du 4-7-8. Cette technique de respiration qui s’apparente aux techniques du yoga et de la méditation agit comme un calmant naturel du système nerveux. Le Docteur Andrew Weil précise dans une vidéo postée sur YouTube, que « L’exercice du 4-7-8 est simple, ne nécessite aucun équipement et peut être réalisé n’importe où ». Ce médecin explique d’ailleurs qu’avec un peu d’entraînement

En savoir plus

Les diabétiques auraient intérêt à consommer leurs glucides 15 minutes après la fin du repas

Il faut savoir qu’il existe deux types de diabète.  Le diabète de type 1, résultant d’une anomalie de sécrétion d’insuline par le pancréas touche essentiellement des sujets jeunes et le diabète de type 1 touche environ 10% des diabétiques. Le diabète de type 2 bien plus fréquent, est dû à une mauvaise utilisation de l’insuline par les cellules de l’organisme. Il représente 90 % des diabètes.  En France, il touche environ 3 millions de personnes, soit 4,7% de la population. Ces chiffres sont en augmentation constante car ce diabète est favorisé par de mauvaises habitudes alimentaires, la sédentarité et le surpoids. Le traitement du diabète (type 1 ou 2) conjugue plusieurs facteurs, bien sûr l’alimentation, l’exercice physique et divers traitements médicaux : médicaments par voie orale ou injectable (insuline).  Le médecin choisira et adaptera le traitement en fonction du patient et à l’évolution de la maladie.  Il n’y a pas

En savoir plus

Le sucre caché insidieusement dans les plats préparés 

La vie actuelle qui nous fait courir partout pousse les femmes à acheter des produits tout prêts pour gagner du temps, mais si l’on évite le temps de cuisiner c’est au dépend de notre santé. Ces produits déjà cuisinés, transformés participent à cette fameuse « malbouffe » car les industriels pour rendre leurs produits attrayants n’hésitent pas à les surcharger en matières grasses (surtout graisses saturées), en sel, en sucre et en colorants. En effet, les industriels se sont rendus vite compte que les ventes augmentaient en rajoutant du sucre ! L’explosion des ventes a commencé avec l’apparition en 1939 des céréales sucrées (certaines en contiennent plus de 50 %). Quand on parle de sucre, on pense souvent au sucre blanc c’est-à-dire au saccharose. Mais il y a d’autres types de sucres comme le lactose, le dextrose, le fructose, les sirops de glucose. On retrouve du sucre dans les hamburgers,

En savoir plus

La dépigmentation volontaire

J’ai eu la chance de participer en direct à une émission santé sur la radio Africa1 jeudi matin sur la dépigmentation volontaire pratiquée par les femmes et mêmes les hommes à peau noire. Ce sujet me tient particulièrement à cœur. C’est un fléau contre lequel il faut lutter car les effets secondaires sont dramatiques tant sur le plan cutané (acné, vergetures, troubles pigmentaires définitifs) que sur le plan général avec des risques d’insuffisance rénale, insuffisance hépatique, troubles hormonaux et même cancers cutanés. Je vous mets le lien du podcast de cette émission qui vous permettra de télécharger cette émission. http://www.africa1.com/spip.php?article59982 Docteur DENJEAN qui se désole toujours de constater que les peaux noires cherchent encore à se dépigmenter au risque de leur santé et les peaux blanches mettre leur santé en jeu en abusant du soleil pour bronzer…      

En savoir plus

La microdermabrasion avec « Silkpeel » 

Souvent au niveau de l’épiderme les cellules mortes s’accumulent, adhèrent entre elles entraînant des imperfections cutanées, un teint terne en ralentissant le renouvellement cellulaire en accentuant le vieillissement puisque les cellules jeunes ne peuvent plus remplacer les cellules mortes. La microdermabrasion est donc une technique aux multiples effets anti-âge complétant ainsi un programme de rajeunissement cutané et permettant une meilleure pénétration des actifs médicaux. Cette technique non douloureuse permet un nettoyage de peau doux et efficace donnant rapidement un teint lumineux. La microdermabrasion avec l’appareil américain SilkPeel se fait grâce à l’utilisation de têtes composées de diamants médicaux avec dans le même temps le passage de produits médicaux choisis en fonction du type de peau (c’est ce que l’on appelle la dermalinfusion). Cette « abrasion humide » provoque une exfoliation cutanée grâce à des diamants médicaux et en même temps applique et fait pénétrer profondément dans la peau un produit

En savoir plus

Le Sénat interdit les cabines de bronzage

En France, le nombre de mélanomes, cancer cutané le plus grave qui a triplé entre 1980 et 2005 : 9.780 nouveaux cas et 1.620 décès ont été recensés par les réseaux de l’Institut National de Veille Sanitaire. Le Syndicat des Dermatologues a demandé dès janvier 2015 cette interdiction, mettant en avant les dangers de l’exposition aux UV artificiels. Ces cabines à UV sont selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) l’une des principales causes de l’importante augmentation des cancers cutanés. L’OMS démontre une augmentation de 75% du risque de mélanome pour les personnes ayant commencé les UV avant 30 ans. Et on estime que, chaque année, 350 cas de mélanome liés aux cabines UV avec 76 décès qui pourraient donc en être la conséquence. L’Institut National de Veille Sanitaire déclare que si rien ne limite l’accès aux cabines à UV artificiels on pourrait déplorer de 500 à 2.000 décès d’ici

En savoir plus

Les skinboosters et le vieillissement cutané

Les skinboosters sont des traitements agissant sur la qualité de la peau. Tout en favorisant l’hydratation cutanée, ils stimulent la synthèse de collagène, améliorent la densité cutanée et donc sa tonicité et ainsi permettent d’atténuer significativement les signes du vieillissement cutané.  Les skinboosters sont utilisés lors d’un mésolift un peu plus profond que le mésolift traditionnel. Les produits utilisés sont des acides hyaluroniques légèrement réticulés. Ils sont injectés dans la peau grâce à de multiples micro piqûres avec une aiguille très très fine. Le résultat sera réellement visible qu’au bout de 3 à 4 semaines. Cette forme d’acide hyaluronique ne comble pas, mais agit par un effet revitalisant en captant l’eau. Les tissus se densifient et la peau devient plus lumineuse. De plus, les skinboosters ont la capacité de stimuler les fibroblastes qui pourront synthétiser plus de fibres collagène et d’élastine, mais aussi d’acide hyaluronique. Car malheureusement avec le vieillissement,

En savoir plus

Manger des plats épicés réduirait le risque de décès

Cette étude va réjouir les amateurs ou amatrices de piment : En effet, il semble de plus en plus avéré que les personnes qui mangent épicé pourraient vivre plus longtemps que ceux qui ne mangent pas épicé.  C’est ce que révèle une étude chinoise publiée dans la revue « The BMJ » affirmant un lien entre la consommation régulière de nourriture épicée et une réduction du risque de décès. L’académie chinoise des sciences médicales de Pékin a demandé à des scientifiques d’étudier l’impact du piment pris dans la nourriture et ces derniers ont analysé les données de 487375 personnes âgées de 30 à 79 ans et recrutés entre 2004 et 2008. Ces personnes ont été suivies pendant une moyenne de 7,2 ans. On a demandé aux personnes participant à cette étude de remplir un questionnaire complet sur leur état de santé général, leurs caractéristiques physiques, leurs maladies et aussi leurs

En savoir plus

Cancer colorectal : nouveau test de dépistage plus fiable

Chaque année le cancer colorectal touche plus de 42000 nouvelles personnes en France.  23200 hommes et 18900 femmes et majoritairement des personnes de plus de 50 ans.  C’est le 3ème cancer le plus fréquent mais c’est aussi le 2ème cancer le plus meurtrier après le cancer du poumon, avec plus de 17700 décès par an. « Lorsqu’il est détecté tôt, le cancer colorectal se guérit dans 9 cas sur 10 contre une fois sur sept lorsqu’il est détecté tardivement. D’où le grand intérêt de le dépister précocement. Le nouveau test de dépistage du cancer colorectal qui devait arriver en début d’année dans les cabinets des médecins généralistes n’a en effet été mis en route que début mai 2015. Il a l’avantage par rapport à l’ancien test hémoccult d’être plus performant, plus fiable et beaucoup plus simple que le classique test Hemoccult. Comme l’ancien, il s’adresse aux hommes et femmes âgés de

En savoir plus