Traitement de la Couperose et de l’érythrose au laser

Fils tenseurs pour le visage

accroche

Dermatose faciale bénigne, souvent associée dans l’esprit populaire à une consommation excessive d’alcool.

La Couperose et la Rosacée représentent une dermatose certes bénigne mais chronique et invalidante de par le préjudice esthétique qu’elles entraînent.

Elle procède d’un mécanisme complexe.

C’est une maladie primitivement vasculaire avec comme signes élémentaires cliniques :

Couperose sur le nez

Couperose sur le nez

Bouffées vasomotrices

Télangiectasies

Rougeur permanente du visage sur les pommettes, le front, le nez,  le menton, le cou et le décolleté.

Le pourtour des yeux et de la bouche est de couleur normale formant un contraste avec l’érythème.

Il faut noter le rôle aggravant de certains facteurs :

Variations brusques de température, soleil, froid, stress, alcool, café, tabac, épices, etc…

provoquant des « flushes » qui vont dilater progressivement les vaisseaux mal drainés, d’abord de façon transitoire, puis permanente, créant les télangiectasies disgracieuses sur un fond d’érythrose faciale plus difficile à traiter avant l’apparition des lasers de nouvelle génération.

Conseils hygiéno diététiques, supprimer le rôle aggravant de certains facteurs :

Eviter les variations brusques de température,

Eviter le soleil (++), le froid, le stress, l’alcool, le café, le tabac, les épices, etc…

Traiter une éventuelle acné « rosacée » associée.

Mais le traitement majeur reste le traitement des dommages déjà présents par un laser dit vasculaire :

Autrefois on utilisait la seule méthode valable qui était l’électrocoagulation, méthode douloureuse, pour traiter les vaisseaux dilatés mais cela ne résolvait pas l’érythrose sous jacente.

Puis sont apparus les lasers KTP véritable solution « miraculeuse » dans le traitements des télangiectasies mais risques d’hyper ou hypo pigmentation.

Puis les colorants pulsés qui solutionnent mieux l’érythrose sous jacente mais risque d’hyper ou hypo pigmentation et surtout problème du purpura secondaire.

Enfin, depuis peu en France le laser YAG 1064 LONG PULSE avec un système de froid intégré performant pour le YAG CUTERA que j’utilise et qui permet de traiter TELANGIECTASIES ET ERYTHROSE de façon très efficace.

Bien entendu, le nombre de séances dépend de l’importance et de l’ancienneté de la maladie qui n’est plus une fatalité !

 Il faudra prévoir une séance d’entretien tous les 6 à 12 mois selon les cas car malheureusement si on peut agir sur les facteurs favorisants, le terrain génétique est là.